AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Violence douce (MESSIAH)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Télarose Bleu
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 02/01/2015
MESSAGES : 137

MessageSujet: Violence douce (MESSIAH)   Lun 12 Jan - 10:47

Je suis bien, là
dans les bras de mon tendre Messiah
j'ai les doigts dans les siens
j'aimerais qu'il les mettent sur mes seins
y a son souffle sur mon épaule qui me crée un gouffre
comment j'avais crus y échapper
comment ?
fallait voir comment il était ce mec, c'était un bienfaiteur
il me protégeait de toutes mes peurs
mais il me l'avait dit, on était qu'amis
j'étais qu'un alibi
et puis je lui avais dit oui
p'être pour être encore avec lui
j'le voulais tellement que c'en était brûlant
je regardais ses yeux, c'était d'un bleu
j'voulais lui faire des aveux
putain comment j'avais été conne
ça me met en rogne
j'commence avec des larmes qui vont pour couler
je vais pour les rattraper
et puis j'me lève vers la porte vitrée
y a plein de buée
je l'essuie
je regarde le mec dans son lit il me regarde un peu endormi

- Messiah, réveil toi, regarde on voit l'église malgré la brume

je sais qu'il sait, c'est chez lui je sais
il l'a déjà regardé l'église je crois
je vais lui dire aujourd'hui
faut bien pour lui

_________________
...............................
Je tiens le ciel dans mes mains, j'me sens princesse des cieux et j'me sens encore plus forte que dieu. ▼ Yless › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messiah Chomsky
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 09/01/2015
MESSAGES : 73

MessageSujet: Re: Violence douce (MESSIAH)   Lun 12 Jan - 17:55

Violence douce
Télarose Bleu & Messiah Chomsky


Les rayons du soleil qui glissent doucement sur ton visage te réveille. Il fait déjà jour.Tu gardes les yeux fermés, trop violent pour l'instant. La lumière vive du soleil te blesserait les yeux. T'es dans ton lit, tu reconnais la matière de tes draps, tu reconnais l'odeur de ta lessive, de ton parfum, mais il y a aussi son parfum à elle. Tu flottes encore un peu, puis tu ouvres les yeux. Tu t'es pas trompé, elle est là, tout près de toi, sur toi, même. Tu captes son regard et tu le couves du tien. Elle est déjà réveillée, elle. Tu lui souris, probablement que Téla est la seule personne qui puisse voir ce sourire, ça t’intimiderait presque. Pour un peu, on aurait pu croire que tu étais paralysé des commissures, bien trop souvent immobiles. Cet air triste sur ton visage, qui est tout simplement ce que tu es, ton paysage. C'est en noir et blanc dans ta tête, c'est gris, toujours. Tu lui caresses un peu la main, du bout des doigts, est-ce que c'est toi, Messiah? Ou est-ce que c'est ce mec hétéro que tu es en train de jouer, tu sais très bien qu'avec elle, tu n'es pas obligé de jouer la comédie. Tu n'es pas obligé de devenir un autre, à son regard. Peut importe qui tu es, pour le moment, un peu de douceur ne fait jamais de mal.

Elle est jolie Télarose, elle est belle le matin. Elle s’échappe, elle s'en va vers la fenêtre, elle te parle. Oui, Mess, regarde l’église à travers la brume. Tu te relèves doucement sur les coudes, encore un peu vaseux, encore un peu brumeux, aussi brumeux que le paysage, ça pique un peu les yeux, tu les frottes un peu et tu te lèves. Tu la rejoins, elle est juste là, à quelques pas de toi.

Le paysage te ressemble finalement, c'est gris, comme toi. Tu ne vois même plus les couleurs autour de toi. Si, tu vois les lèvres rosé de la belle qui est près de toi, tu les a embrassé tellement de fois, elle te regarde, puis elle regarde le paysage. Pour un peu, tu pourrais presque te croire heureux, comme ça.

Tu passes tes bras autour d'elle, tu enlaces ta belle. T'as encore envie de tendresse et de douceur, ça va trop vite le matin. Tu aurais aimé que ça dure encore, les câlins. "Tu as bien dormis?" Que tu lui dis, tout doucement, tout bas, c'est un chuchotement, un petit souffle prés de son oreille. Tu dors encore un peu, même debout.


Emi Burton

_________________

⊹ Ce monde où rien ne va
Mais pourquoi on s'aime si on sème la haine? Mélangeons nos sangs sans pour autant s'ouvrir les veines. J'plains la race humaine, le viol est propre à l'Homme, quel autre animal peut faire l'amour avec la haine? .thanatos

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Télarose Bleu
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 02/01/2015
MESSAGES : 137

MessageSujet: Re: Violence douce (MESSIAH)   Ven 16 Jan - 21:39

Il avait ouvert la bouche
avec cette voix qui fait mouche
y a ses bras qui m'prennent en ceinture
et j'sens comme une fêlure

- Si j'avais dormis

je tousse mon âme
et j'ai les poumons qui rament
avec un goût de sang dans la bouche
il fallait bien que j'accouche

- Mess'... j'vais mourir, j'ai l'cancer

et puis jm'écrase sur le sol
me tenant dans un pôle
de cette chambre si longtemps foulée
et voilà j'lui avait avoué
mais comme y avait pas que ça à lui murmuré
ça me faisait flipper
j'verrais comment il prend ça et puis jouerais sur la corde sensible
pour qu'il m'aime
pour qu'il voit là nos derniers jours
et me fasse l'amour

- J'ai plus longtemps à vivre alors si t'as que'chose à me dire fait le maintenant

_________________
...............................
Je tiens le ciel dans mes mains, j'me sens princesse des cieux et j'me sens encore plus forte que dieu. ▼ Yless › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messiah Chomsky
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 09/01/2015
MESSAGES : 73

MessageSujet: Re: Violence douce (MESSIAH)   Ven 16 Jan - 22:28

Violence douce
Télarose Bleu & Messiah Chomsky


Elle te répond, elle a pas dormit, toi tu as dormis, alors elle a fait quoi de sa nuit? Si elle est sortit du lit, tu ne l'as même pas sentit. Du silence, tu es perdu dans l'observation du paysage, à travers la fenêtre. On dirait un film d'horreur, ça ferait presque peur. Puis là tu te reçois une balle en plein cœur. Télarose, elle a parlé, ou plutôt elle a avoué. Elle a avoué un truc qui te fait peur, ça te coupe la respiration, ça te coupe le cœur, ça te coupe la parole. Tu la regardes, c'est pas possible, elle a dû se foutre de ta gueule. Tu plonges tes yeux dans les siens, non c'est sérieux, c'est pas de la rigolade là. Tu ouvres la bouche, tu arrives même plus à parler, c'est complètement insensé. T'as du mal à la croire, ça fait trop mal, t'as l'impression d'avoir un poignard dans les tripes. T'as un gros nœud dans les intestins là, tout d'un coup. La seule chose que tu trouves à dire c'est "P...Pourquoi?" Elle est bizarre ta voix, elle est toute petite, toute grelottante et tremblotante, on dirait une petite fille qui a froid.

Et puis là, elle parle encore, elle te dit qu'elle va mourir, elle y va fort, la belle. Tu la prends dans tes bras, t'as envie de pleurer, elle te dit qu'elle va mourir, t'as envie de t’énerver, de pleurer en même temps, de crier et de chialer, puis hurler. Tu sais plus quoi faire, y'as trop de trucs en même temps. "Ta gueule." que tu lui dis "T'as pas le droit de crever avant moi." C'est un défi, tu veux pas qu'elle meure, ça fait trop mal à ton petit cœur, Mess. Pourquoi c'est pas toi qui l'a ce foutu cancer? C'est toi qui doit mourir, pas elle. T'en viens presque à être jaloux. T'as pas le droit d’être faible, tu dois être fort pour elle. T'as jamais été fort, ça va être vraiment très dur.

"Qu'est-ce que je peux faire?" Tu lui demande, comme si tu pouvais y faire quoi que ce soit. Pourquoi t'es pas un super héros? T'es plutôt un super zéro, là. Tu glisses doucement une main dans ses cheveux, elle est belle, tu veux pas la perdre. C'est toi qui veux mourir, pas elle, c'est trop injuste, c'est toi qui aurait dû avoir ce cancer. T'es paumé, Mess, encore plus que d'habitude. Tu te résonnes, parce que il le faut, sinon, tu vas crouler sous le chagrin. "Un cancer de quoi?" Quel mot horrible, t'as l'impression de prononcer un mot qui tue, c'est presque ça.

Emi Burton

_________________

⊹ Ce monde où rien ne va
Mais pourquoi on s'aime si on sème la haine? Mélangeons nos sangs sans pour autant s'ouvrir les veines. J'plains la race humaine, le viol est propre à l'Homme, quel autre animal peut faire l'amour avec la haine? .thanatos

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Télarose Bleu
avatar
DATE D'INSCRIPTION : 02/01/2015
MESSAGES : 137

MessageSujet: Re: Violence douce (MESSIAH)   Sam 31 Jan - 23:29

- On choisit pas Mess'

ça vient comme ça
ça naît en toi et je l'voyais pas
y a un torrent qui te prend dans les sentiments
il a beau te dire de te la fermer
rien qu'avec son parlé
tu te sens t'en aller

- Moi aussi j'voulais qu'on meurt ensemble

que j'lui chiale au torse
j'y tape comme si j'voulais parler en morse
j'voulais lui dire que si on voulait on pouvait
finir ensemble à la même heure
faut juste qu'on se plante dans le cœur
Mais ça me fera trop d'mal
de l'voir crier un râle

- Tu peux rien faire Mess'

et puis je mets ma bouche en dessous de son menton
c'est une douce sensation
que son haleine qui embrasse le cou tout du long

- Tu pourrais m'embrasser déjà, c'est ce que je veux le plus au monde embrasse moi, je veux te goûter, tellement tellement je veux y sombrer, tes pas à moi mais j'suis tout à toi

je sais pas comment sa va finir
ça fait trop à avaler d'un coup
je suis pas sûr qu'il va tenir le coup
mais il le fallait
j'veux pas tomber avant d'avoir aimé

_________________
...............................
Je tiens le ciel dans mes mains, j'me sens princesse des cieux et j'me sens encore plus forte que dieu. ▼ Yless › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Violence douce (MESSIAH)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Violence douce (MESSIAH)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» douce folie
» Ghita la douce
» Dark Messiah
» Abécédaire de ma douce plume
» POUR LES PECHEURS EN EAU DOUCE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BYE BYE MACADAM :: LA VILLE :: Les habitations-